Dirty talk : comment ne pas tomber dans le vulgaire ?

Votre partenaire aime le langage cru pendant le sexe ou vous avez tout simplement envie de vous lancer dans le dirty talk ? C’est, en effet, un des meilleurs moyens pour pimenter le sexe. Mais attention, cela peut également être un tue-l’amour si jamais vous tombiez dans le vulgaire ou le ridicule. Voici quelques conseils pour éviter que cela se produise.

Comprendre le but du jeu

Beaucoup de personnes souhaitant jouer au dirty talk tombent dans le vulgaire faute de compréhension. Tout d’abord, il faut comprendre qu’il faut toujours rester dans le respect. Autrement dit, s’il ne s’agit pas de se lancer des insultes pour créer l’excitation. Il est possible que vous ayez vu le contraire dans les films pornographiques. Mais si vous essayez pour la première fois, il faut y aller petit à petit, le temps de vous adapter, vous et votre partenaire.

Le but du jeu est en fait de provoquer l’autre pendant les préliminaires ou au cours de l’acte sexuel. Il faut alors commencer par des mots usuels qui pourront collaborer à remonter l’excitation. Un langage quotidien relatif au sexe et à votre sensation ferait très bien l’affaire. L’idée est donc d’exciter son amant(e) par les paroles crus. Il faut surtout éviter les propos violents et/ou abaissants. Les termes cliniques sont aussi à éviter. Le tout doit être fait de manière naturelle, sans pression, sans exagération.

Faire simple et naturelle

Entrer dans le dirty talk ne veut pas dire jouer comme une star du porno. C’est-à-dire que vous n’avez pas à être quelqu’un que vous n’êtes pas. Vous n’avez même pas à préparer des propos salaces pour impressionner votre partenaire. Il ne s’agit pas non plus de parler pendant tout l’acte. Tout doit venir naturellement. Restez vous-même, avec un minimum d’audace pour exprimer ce que vous ressentez sur le moment. Vous ressentez le besoin de sentir votre partenaire ? Il faut le dire sans ambiguïté.

Si vous n’êtes pas un habitué des propos grossiers et/ou abjects, ne vous forcez pas, sauf si vous avez un besoin urgent de vous exprimer ainsi. Mais si votre partenaire n’a pas l’habitude d’entendre des expressions obscènes de votre part, il vaut mieux éviter de le faire. En fait, cela peut le déstabiliser et le freiner. Et de votre côté, vous risquez de douter de vous au point de ne plus vouloir réitérer l’expérience.

Se positionner sur ses envies et celles de son partenaire

Si vous n’avez pas l’habitude, le dirty talk pourrait vous paraître compliqué. Mais afin de ne pas tomber dans le vulgaire, il faut vous concentrer sur vos envies, ainsi que celles de votre partenaire. Vous pouvez ensuite jouer en fonction de ces dernières. De cette manière, vous trouverez de différents mots coquins tout à fait adapté à la situation.

Si votre partenaire est un peu réservé, vous pouvez par exemple commencer par exprimer en une phrase ce qu’il ou elle vous fait ressentir. Dans le cas contraire, vous pouvez révéler ce que vous ressentez sans crainte, et lui encourager à continuer par exemple. Vous pouvez ensuite lui parler de ce que vous souhaitez faire de manière très ou peu explicite, selon votre audace.

Comment bien réussir un massage érotique ?
Pimentez votre vie sexuelle grâce aux accessoires SM